La vision de Kerlotec

La stratégie du Y pour répondre à tous les défis de l’entreprise

Apporter des réponses aux 2 défis quotidiens des entreprises

Les entreprises évoluent dans un monde de plus en plus complexe et incertain. Face à la pression du quotidien et à la difficulté d’anticiper les mutations futures, les organisations ont souvent du mal à répondre au défi du long terme et à anticiper le futur. Or la réussite à court terme dépend de la stratégie long terme quelques années auparavant. 

La stratégie du Y

La vocation de Kerlotec est d’accompagner les entreprises sur les défis à court et à long terme. A long terme, notre conviction est que le futur sera fait d’une combinaison entre des innovations high tech mais également low-tech.

Cliquez sur les + pour obtenir plus de détail sur les différentes stratégies de Kerlotec :

  • Rester dans la course
  • Avenir high-tech
  • Avenir low-tech
Avenir high tech
Avenir high-tech

Pour la majorité des organisations, la vision de l’avenir rime avec innovation et high-tech.

Big data, objets connectés, smart cities, voitures autonome, économie numérique, bitcoin, mécanique quantique, transhumanisme …

Rester dans la course

Rester dans la course

Répondre à l’urgence du court terme reste  un défi pour de nombreuses organisations.

Ubérisation, big data, marketing digital, capital immatériel, responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE), management émotionnel …

L’ensemble de ces évolutions bouleversent le quotidien des entreprises qui doivent répondre à de nouvelles questions :

  • Quelle est la conséquence pour nous du développement de nouveaux modèles économiques comme ceux d’Amazon, AirBnB ou Uber ?
  • Comment intégrer le big data et le marketing digital ?
  • Quel est le poids de la valeur immatérielle dans notre entreprise  ? Est ce important de la mesurer ?
  • Comment intégrer la RSE au coeur de notre modèle économique ?
  • Comment bien manager à l’ère du digital ou dialoguer avec nos parties prenantes ?

Avenir low-tech

Avenir low-tech

Une autre lecture du futur est possible, en rupture avec la vision actuelle : une vision low-tech. Elle se traduit par un passage progressif à une économie de la rareté ou par un effondrement.

Permaculture, relocalisation, biomimétisme, alternatives énergétiques, low-tech…