Une ferme en permaculture

 

La permaculture représente un changement de logiciel pour réinventer une agriculture qui s’inspire du fonctionnement des écosystèmes et des savoir-faire traditionnels.

La ferme en permaculture de Brélidy permet de relocaliser une production diversifiée, respectueuse de l’environnement et des êtres vivants, avec une volonté d’inclusion sociale.

La quête de l’autonomie alimentaire

Le château de Brélidy accueille les différentes activités de Kerlotec. Propice à l’inspiration et à la prise de recul, ce domaine de 20 hectares souhaite devenir un laboratoire des solutions de demain. A ce titre, il se doit d’être exemplaire et autonome.

Dans un premier temps, la ferme de Brélidy a pour objectif d’assurer l’autonomie alimentaire du domaine, tout en préservant les écosystèmes.

Saviez-vous que la forêt naturelle produit 2 à 3 fois plus de biomasse que les monocultures modernes ? Les écosystèmes sont naturellement puissants si l’on comprend leur fonctionnement.

Un lieu ouvert sur l’extérieur

Si le premier objectif de la production en permaculture est d’assurer l’autonomie alimentaire du domaine et de ses occupants, à plus long terme, une partie de la production sera revendue localement.

Demain, la ferme pourrait également proposer des formations à la permaculture, en priorité à des personnes éloignées de l’emploi. Cet engagement en faveur de l’insertion sociale fait partie intégrante de la philosophie de Kerlotec. Le projet Prête-moi ton jardin en est la preuve.

L’équipe

Deux agricultrices dirigeant le château-ferme de Brélidy :

  • Armelle Fustec, ingénieur agronome